?Aide/Conseils

Aide - Conseils

Cette rubrique, comme tout le reste du site va subir de profondes modifications dans les prochaines semaines... tic... tac...

Si des propos choquants ou diffamatoires sont tenus dans cet espace, nous vous remercions de nous en informer au plus vite.

Étude Kinésithérapeute (2 réponses - 28/09/2020)28/09/2020 - 08:11:24

Bonjour,

J'écris ce post pour demander des renseignements pour devenir kiné. Je suis actuellemnt en master pour préparer le CAPEPS et devenir professeur d'eps mais je ne suis plus vraiment sûr de vouloir continuer dans cette voie.

La profession de kiné
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Bant

Bonjour,

J'écris ce post pour demander des renseignements pour devenir kiné. Je suis actuellemnt en master pour préparer le CAPEPS et devenir professeur d'eps mais je ne suis plus vraiment sûr de vouloir continuer dans cette voie.

La profession de kiné m'a toujours beaucoup attiré. Je me pose des questions et j'aimerais sûrement me réorienter. Je fais mes recherches pour savoir si il existe des passerelles mais je ne trouve pas réellement de réponses, mon choix numéro 1 serait la Belgique mais je sais pas si c'est possible d'intégrer une 2ème année directement en sachant que la première année est soumise à un tirage au sort et puis si ma licence STAPS éducation et motricité me permettrait d'avoir une certaine équivalence. Et est ce que en France ce serait également possible d'accéder à une passerelle pour ne pas commencer à 0.

Merci de votre compréhension et de votre aide.

28/09/2020 - 08:27:06

Pseudo : gv

bataille pas on va te le donner le diplome!!!

reste chez toi et scrute ta boite aux lettres....

28/09/2020 - 08:48:07

Pseudo : Victory

Il y a une passerelle possible pour les licences STAPS, avec une sélection sur dossier. Il y a beaucoup de candidats pour très peu de places. Il faut se renseigner dans les ifmk

Je ne pense pas qu'il y a des passerelles entre la France et la Belgique, le tirage au sort donne encore moins de chance que le concours de PACES

comment rentrer en école de kiné (1 réponse - 15/09/2020)15/09/2020 - 13:48:35

bonjour,
alors voila je suis une étudiante en L2 STAPS a valenciennes, et je voudrais rentrer dans une école de kiné en France.
suis-je obligée de passer par un concours ? ou est ce que il existe des écoles en France ou on passe par dossier ? Y a t-il des &e
Lire la suite...

Répondre Pseudo : marionbbn15

bonjour,
alors voila je suis une étudiante en L2 STAPS a valenciennes, et je voudrais rentrer dans une école de kiné en France.
suis-je obligée de passer par un concours ? ou est ce que il existe des écoles en France ou on passe par dossier ? Y a t-il des écoles de kiné où l'on "paie son diplôme" ?
je suis totalement perdue dans mes recherches, et si je dois passer un concours puis-je le passer en candidat libre ?

merci d'avance

15/09/2020 - 15:46:46

Pseudo : Victory

La L2 STAPS ne t'aidera pas à rentrer en IFMK.
Soit il faut faire une L1 STAPS ou la PACES ou une L1 Santé, le tout avec option kiné et concours en fin d'année
Soit il faut valider la L3 STAPS, et déposer un dossier en IFMK qui peut accepter des étudiants après sélection des dossiers

Vu que tu es de Valenciennes, regarde les infos sur http://www.kine-lille.com/futurs-etudiants/admission.html

Depuis la réforme des études médicales, ce sont les seules solutions pour entrer en IFMK en France, l'année prépa ne le permet plus. Les écoles où l'on paie son diplôme ne sont pas en France.

Reconversion ingénieur kinésithérapeute (55 réponses - 02/09/2020)17/08/2020 - 10:32:29

Bonjour,

J'ai bientôt 39 ans, je suis ingénieur depuis plus de 15 ans, célibataire sans enfants à charge. Je souhaite changer de métier depuis longtemps et j'ai enfin identifié ma voie. Je souhaiterais devenir kinesitherapeute. Seulement voilà,
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Mireone

Bonjour,

J'ai bientôt 39 ans, je suis ingénieur depuis plus de 15 ans, célibataire sans enfants à charge. Je souhaite changer de métier depuis longtemps et j'ai enfin identifié ma voie. Je souhaiterais devenir kinesitherapeute. Seulement voilà, hormis le fait qu'il est possible d'intégrer désormais un IFMK avec un master (si le dossier est accepté), le gros challenge aujourd'hui pour moi est le financement non seulement des etudes mais également de la vie quotidienne. Je pourrais à priori toucher le chômage durant les 2 premières années mais pour les 2 dernières c'est très compliqué... je sais qu'il existe aussi la possibilité éventuellement de signer un contrat avec l'hôpital ce qui me permettrait de financer une partie des etudes et d'avoir un petit salaire mais je ne pense pas faire partie des cas prioritaires pour signer ce type de contrat. Bref, mon problème est le financement et j'aurais aimé avoir des avis/conseils de personnes ayant déjà fait ce chemin pour que je puisse marcher dans leurs traces... merci beaucoup pour vos réponses et bonne journée à vous.

Sebastien

17/08/2020 - 10:37:37

Pseudo : Gromyko

Emprunt étudiant ?

17/08/2020 - 12:12:13

Pseudo : gv

le probleme: plus il y a de traces plus nous sommes nombreux!!!!

17/08/2020 - 14:09:09

Pseudo : Victory

Il y avait un ingénieur dans ma promo. Il est passé par la case concours pour intégrer l'IFMK (les candidats libres acceptés directement étaient licence paramédicale ou licence STAPS et devaient passer une sorte de concours pour intégrer la K2.)
Il était majeur de promo, donc pas de problème pour lui de ce point de vue là ; financièrement, je ne sais pas.

17/08/2020 - 15:27:30

Pseudo : Abkco

Connais tu nos honoraires, nos ampliations horaires, notre retraite ?
Certain ? de vouloir endurer 1+ 4 années d '
études + stages denses,
pour arriver à si peu ?!
Bonne réflexion !.......... ( notre profession est hyper saturée, et sa mort est programmée).
Cordialement.

18/08/2020 - 16:35:14

Pseudo : reac

@ Victory: tu as fait quel Ifmk?

18/08/2020 - 23:12:47

Pseudo : lucile04

Moi je suis allée en Belgique. J’ai bossé en parallèle de mes études. Le coût de l’école a l’année Un peu plus de 800 euros. Vie en collocation. Certains ont fais un contrat avec un hôpital français pour pouvoir financer cér.

19/08/2020 - 11:58:22

Pseudo : Mireone

Merci pour vos retours.

@Abkco, je te sens très remonté... peu du me donner un peu plus d'informations sur ce que tu vis toi en tant que kiné, es-tu salarié ou en libéral. Dans quelle structure et région exerces tu? J'ai beaucoup de retours différents...

19/08/2020 - 14:20:37

Pseudo : BloB

Écoute, moi je veux bien devenir ingénieur. On échange nos diplômes ?

19/08/2020 - 15:54:55

Pseudo : Abkco

@ Mireone : je te conseille de contacter quelques kines autour de chez toi, des Cabts de tailles
et de fonctionnements différents ( mono praticien ou pluri, avec ou sans assistants), et
à leur poser toutes les questions.

19/08/2020 - 21:48:44

Pseudo : BloB

Le problème est la non réévaluation de notre profession depuis 1998, qui signe une volonté politique évidente (et quelque soit le bord politique en place) de nous faire travailler à vils prix et donc à basses performances, bas investissements, etc., et donc à bas coût pour la société. Nous perdons chaque année l'équivalent du coût de vie... et cela dure depuis 22 ans. Un calcul rapide te fait comprendre la chute vertigineuse de notre niveau de vie... Personnellement, si tu suis la courbe de Gauss qui nous rapproche de plus en plus du SMIC/horaire, et vu qu'aucun signe de prise en considération de nos difficultés n'a été perçu depuis de nombreuses décennies, entrer dans le métier maintenant pour y faire carrière n'est pas un conseil que je peux te donner. Du moins pour le rapport horaires travaillés/bénéfices. Si c'est une passion, c''est autre chose...

Il existe quelques exceptions, les "cabinets usines" qui brassent encore du fric, mais est-ce une manière satisfaisante et valorisante de travailler ? De toutes les manières, tôt ou tard ils seront eux aussi rattrapés par la paupérisation générale.

19/08/2020 - 22:02:28

Pseudo : Peg

@blob, mon idole !😊.
Ceci étant on ne peut pas casser des vocations !
Si ça n'est pas valorisant sur le plan financier, moi au bout de 23 ans de métier je me réjouis toujours dun message sympa, et hors covid des gros bisous , des prises dans les bras, des carresses dans le dos..un tas de façon d'exprimer que tu as fais le taf et bien...

19/08/2020 - 23:03:29

Pseudo : Abkco

@Peg : je comprends et respecte ton point de vue, mais les hugs chaleureux ne paient pas
les factures, ni des vacances, même raisonnables.
En France, les soignants sont mal payés.
Heureusement, notre conscience pro est encore souvent intacte.
Ceci serait un autre débat...

19/08/2020 - 23:11:23

Pseudo : Abkco

@BloB : parfaitement résumé.
Rien à ajouter.
Incompréhensible que de jeunes étudiants triment pour réussir le concours , puis en " bavent" lors des 4 ans d ' études, ( y compris frais scolarité élevés) pour gagner si peu à
l' arrivée : depuis leurs débuts jq ' à leur (
miserable) retraite : le mirage du Liberal ? : obsolète depuis 1998 !!!!!

20/08/2020 - 08:05:53

Pseudo : Bruno

Bonjour,
Cabinet de demain (existe déjà...) : Un ou des patrons, un plateau dit "technique" avec pleins d'appareils, accessoires, et surtout des "petites mains" payées un minimum, allant d'un patient à l'autre.
La logique économique classique, pour l'argent, il faut mieux être du coté du patron, pour l'intérêt du travail, cela dépend de l'idéal de chacun.
Mais il est sûr que le travail en cabinet, en s'occupant de chaque patient est fini en raison comme il est dit, du blocage des tarifs.

20/08/2020 - 09:33:40

Pseudo : Peg

@abkco, disons que si je compare ma situation personnelle à celle de certains de mes potes ou de mes patients (a âge égal ) je suis loin d'être la plus malheureuse Et j'estime par les temps qui courent que ne pas aller bosser la boule au ventre, ne pas être tyranise par un patron où un collaborateur c'est déjà un privilège!

20/08/2020 - 09:48:05

Pseudo : Leonarda

Un des principaux freins à la rentabilité d'un cabinet sera le loyer du local ou son crédit si on achète les murs.
Si on s'accorde à dire qu'on voit en moyenne 100 patients par semaine (pour ne fâcher personne) dans un cabinet, il ne restera pas pareil à la fin du mois entre un kiné qui paie 600 euros de loyer /crédit et un kiné qui paie 1500 euros de loyer /crédit selon le quartier, la région...
Mais, bien-sûr, il n'y a pas que cela à prendre en considération et l'essentiel a déjà été dit plus haut ...

20/08/2020 - 10:21:51

Pseudo : BloB

Dans la plus part des pays européens le contrôle des dépenses de santé se fait soit par baisse de la prise en charge sécu/limitation de l'accès aux soins/augmentation des cotisations. En France, piégé par l'idéologie du "soin accessible à tous" et qui interdit tout développement médical hors nomenclature, les gouvernement successifs ont choisi comme variable d'ajustement les honoraires des soignants. En bloquant, donc en baissant chaque année, ces dits honoraires (ce qui ne les empêche pas par ailleurs d'augmenter les cotisations sociales et baisser les taux de prise en charge), le gouvernement "amorti" l’augmentation des dépenses en grande partie sur le dos de la médecine. L'ouverture aux professionnels étrangers, moins exigeant sur les salaires (mais jusque quand ?), participe de cette volonté à brader les honoraires : "si tu ne veux pas travailler à ce prix, d'autres le feront !". Bien sûr c'est une vision à court-terme qui a pour effet à terme d'appauvrir considérablement la qualité des soins et l'investissement personnel des soignants (nous avons bien vu le désastre hospitalier durant la crise du COVID = aucun moyen). Il faut faire "toujours plus et toujours plus vite avec toujours moins d'argent". A cela s'ajoute le glissement progressif vers le monde mutualiste créant de facto une médecine à plusieurs vitesses.

En gros, dans l'état actuel des choses, pour pouvoir continuer de soigner tout le monde, on soigne moins cher et moins bien. Je ne porte aucun jugement de valeur, je constate. Comme je constate que la France, anciennement fleuron de la médecine mondiale, n'est plus une des "places fortes" du médical européen, et surtout que ce genre de philosophie économique rentrera forcément, tôt ou tard (et il me semble qu'il est déjà tard) dans le mur.

Il n'existe aucun service dont on baisse régulièrement le coût et qui conserve sa qualité. Si tu paye la moitiés de son prix la baguette chez ton boulanger, tu auras la moitié de sa qualité originelle. CQFD.

20/08/2020 - 10:26:41

Pseudo : BloB

D’ailleurs, illustrant mes propos, les français, pour la première fois depuis l’avènement de l’ère industrielle, voient leur espérance de vie reculer pour la deuxième année consécutive. Ce qui en dit long sur les choix gouvernementaux en matière de santé publique...

20/08/2020 - 15:11:44

Pseudo : Abkco

@Peg : je crois comprendre l ' esprit de ton propos : tout est relatif , et le " monde du taf"
englobe tant de réalités diverses.
Par contre, ne pas avoir été revalo depuis 1999
releve de l' assassinat ciblé.
On ne peut vivre de l ' esprit Flower Power de Woodstock.
Même les infs, unies, ont trouvé face à elles les canons à eau, sous Rocard, pseudo social...
Idem les routiers...
Vaste débat...
@BloB : ne voulais tu pas écrire " espérance de vie écourtée" : médecine à combien de vitesses, en effet ?
M E R C I au CNR , pour avoir institué la Sécurité Sociale !!!!

20/08/2020 - 15:34:37

Pseudo : Abkco

@BloB : tes posts sont intéressants, mais pourrais tu résumer, car on peut vite décrocher : trop de style littéraire.
Ou bien est ce mon cortex qui se ramollit avec mon âge quasi canonique , y compris sous l ' effet thermique Aoutien ?

20/08/2020 - 16:30:21

Pseudo : Mava

Je n'ai pas lu toutes les réponse, alors je ne sais pas si on vous l'a déjà dit. Mais vous pouvez vous faire aider par l'ARS , ils ont des bourses (autour de 12 000 euros, les conditions et montant depende de la region) a condition de s'installer pendant 3 ans en liberal dans le département (normalement departement sous doté)

20/08/2020 - 17:12:22

Pseudo : bardamu

Fais pas ça voyons...la kiné n'est pas une sinécure, et puis arrête de chercher le bonheur dans ton métier, cherche ton bonheur dans les loisirs, tu vas t'emmerder à faire des études à quarante ans entouré d'adolescents? ingénieur ce n'est peut-être pas un si beau métier mais essaye serveur ou maçon pendant un an tu vas voir...après avoir bossé comme un dingue pour quatre sous tu vas adorer ton diplôme d'inge...t'as eu la vie facile c'est tout...

20/08/2020 - 17:46:49

Pseudo : Leonarda

J'ai connu un collègue de promo qui, 2 ou 3 ans après avoir obtenu son diplôme de MKDE en passant par PCEM, a pu avoir une dérogation pour reprendre les études de médecine . Le voilà chir orthopédique désormais.
Je pense, à l'inverse de bardamu, qu'il est important de trouver le bonheur dans un métier, pour se sentir un être social.
Mais c'est une question de point de vue philosophique , largement débattu depuis la Grèce antique jusqu'à Marx...

20/08/2020 - 19:49:06

Pseudo : BloB

Entre les deux réponses : je pense effectivement que s'épanouir dans un métier aide à s'épanouir dans la vie, mais pas que, on ne se définie pas uniquement par son métier. Perso, et surtout plus je prends de l'âge, dans mon imagerie mentale, avant d'être kiné je suis plein d'autres choses. D'ailleurs, si je dois me décrire, le fait d'être kiné n’apparaîtra qu'en cinquième ou sixième position. Mais, effectivement, tout est affaire de perspectives personnelles.

PS : T'as vu Abkco, j'ai fais un effort sur la concision et le littéraire ;-)

20/08/2020 - 20:43:18

Pseudo : mollyhatchet

en ce qui me concerne avant d'etre kiné j'ai eu une autre profession dans laquelle je ne m'éclatais pas .
je ne regrette pas d'avoir su changer .
nous dormons 8heures par jour , nous travaillons 8 heures ( minimum ) par jour .
donc notre métier occupe le tiers de notre vie . il est donc important d'etre bien dans ce que nous faisons .

20/08/2020 - 23:32:14

Pseudo : BloB

Faux. Lorsque je passe 30 minutes chez le dentiste, 30 minutes a faire le ménage, ça ne vaut pas les 30 minutes à embrasser ma compagne ou à jouer de la musique. On ne peut pas séquencer son existence intellectuelle et émotionnelle en taux horaire sauf à se dire que son existence est une sorte de saucisson chronologique qu’on débite au mètre. On peut apprécier moyennement son travail 8 heures par jour qui nous permet de nous éclater en vacances 15 jours par trimestre. Me raser me prends 10 minutes par jour, pour autant je ne me sens pas heureux de me raser, ça m’emmerde, même si j’apprécie le résultat qui est d’être un séducteur glabre aux joues en peau de fesse.

20/08/2020 - 23:47:09

Pseudo : BloB

Toutes les versions sont possibles :
Je fais un travail que j’aime bien pour m’offrir une vie que j’aime bien.
Je fais un travail qui me gonfle un peu pour m’offrir une vie que j’adore.
Je fais un travail qui me déplaît foncièrement pour m’offrir une vie que je kiff à donf.
Bref, zéro conseil à donner en ce domaine.

21/08/2020 - 11:38:07

Pseudo : Victory

@reac (avec du retard) : Lille

21/08/2020 - 18:01:52

Pseudo : Abkco

@BloB : oui, j ' ai mieux respiré après cette concision de post, sans tournures littéraires.
Tout de suite, suis tombé sur un article sur la
toute prochaine " rentrée littéraire" : 511 romans ! Encore une profession saturée !))

21/08/2020 - 18:06:10

Pseudo : Abkco

@bardamu : " reprendre des études à 40 ans, entouré d ' ados " : pertinent.
" tu as eu la vie facile" : personne d' autre que Mireone ne le sait...
Imporyance capitale de la vie perso après le taf. Tout travail comporte une certaine routine, des procédures, etc...

21/08/2020 - 19:45:08

Pseudo : Abkco

@BloB : " avant d ' être kiné, je suis beaucoup
d' autres choses ( d ' autres vies)".
Idem,... et fort heureusement.
Même si ce métier est chronophage, il reste les liens de soin avec les patients, et ce que nous tentons au mieux de leur apporter ( comme l' a déjà écrit Peg).

22/08/2020 - 09:37:41

Pseudo : PSYCHOSOMATIQUE

BEN MOI, après 33 ans de kiné, je regrette juste de ne pas avoir fait pharmacien parce que maintenant je serai blindé... et bien non je ne regrette pas mon choix , mais seulement d'avoir tardé à élargir mes compétences autour de mon métier de base ce qui fait que je suis plus efficace , plus rapide , plus rentable bref je ne suis plus le pauvre bourrin qui massait 12 h par jour sans plaisir . J'ai appris beaucoup sur la vie et sur moi même , et j'ai vraiment trouvé ma place . J'etais fait pour être thérapeute c'est sûr . Et la kiné m'a permis de rentrer directement dans le vif du sujet ...Il faut ensuite donner une orientation dans les soins qui vont t'apporter la satisfaction du travail bien fait et aussi délaisser certaines pathos qui t'emmerdent ( la neuro centrale pour moi ). La vie de libéral n'en est pas de tout repos quand même , car il faut aligner des heures ! Mais on peut pour l'instant encore gagner sa croute .. et il faut savoir gérer , et créer un patrimoine .... là aussi , un peu de retard sur la chose mais bon on ne se refait pas , quand on consacre sa vie aux autres , on oublie de se servir en premier ..mais c'est à mieux prévoir aussi (prévoyance);; D'ailleurs quelqu'un me disait récemment ," parce que vous pensez vraiment que vous arrêterez de soigner les gens ..?
Pas sûr , mais ce ne sera plus vraiment de la kiné non plus ..

22/08/2020 - 09:46:08

Pseudo : Abkco

@psychosomatique : " quand on consacre sa vie aux autres (" ne pas compter ses heures ") , on oublie de se servir en premier" : tellement vrai !!!!!
Après Charlie ( Hebdo) ( que l ' on soit d' accord avec eux ou pas), certains de leurs proches ( conjointes) ont déclaré : " désormais, il va falloir vivre plus fort et plus vite" : rappel, s ' il en était besoin, de la fragilité de la vie , et pas seulement attentats : cancer, violence routière, accident banal, " développement" ou déséquilibre d' une pathologie....

22/08/2020 - 12:06:50

Pseudo : BloB

Il y a nécessairement une part d’altruisme chez tous soignants, sinon nous serions banquiers, traders, où on travaillerait dans la grande distribution. C’est d’ailleurs cet altruisme sur lequel jouent les gouvernements pour nous appauvrir progressivement. Hélas ils se trompent car à force de tirer sur la corde et de saboter nos conditions de travail même notre altruisme ne trouve plus que difficilement chaussure à son pied. Soigner toujours plus vite, toujours plus mal, avec toujours moins de moyens. D’où l’exaspération généralisée et les pertes de vocations. Le responsabilité des gouvernements successifs est considérable en ce domaine.

22/08/2020 - 13:47:08

Pseudo : kiloukilou

Bonjour les kinous !
Pour sûr que les gouvernements successifs exploitent notre sens du dévouement, notre altruisme et notre idéalisme et nous courbons l'échine pour un maigre revenu et quelques compliments en jouant leur jeu de bons Samaritains.
Mais combien de victimes sauveuses parmi les soignants qui ont tant besoin de l'approbation du public pour se donner de l'estime de soi et du sens à leur vie ?
Ceux qui nous gouvernent n'en ont rien à faire de la qualité de notre travail : il leur suffit que l'on tienne les gens dans nos cabinets pour éviter qu'ils ne réfléchissent et défilent dans les rues avec des pancartes et des gilets jaunes. Les kinés manquent de temps et de moyens pour offrir des soins de qualité ? Nos dirigeants n'ent ont pas plus à faire que de leur 1ère chemise ! Il suffit que les soignés croient que les kinés les soignent, cela permet à nos dirigeants de justifier le racket social et fiscal en prétendant que " nous avons le meilleur système de soins du monde " , ce que l'on a pu vérifier très récemment pendant la crise du Covid.
En fait tout le monde fait semblant d'y croire, tandis que l'État nous rackette , nous bafoue en uberisant le monde du travail et nous démotive, encourage le dumping social et les rivalités entre Français et étrangers, salariés et libéraux, jeunes et vieux, la gauche et la droite, etc. ...
Les mêmes grosses ficelles marchent toujours bien depuis la nuit des temps.
"On a gagné ! On a gagné ! " chantaient mes copains kinés en Mai 1981. Merci François Mit, Martine Aub, Jacques Att pour les honoraires bloqués, les quotas, le tiers-payants interdit puis obligatoire et autres conneries.
Après on a eu droit à Jacques Chi et le discours sur la fracture sociale. Et la succession des ministres de la santé acoquinés aux labos Roselyne Bach, Agnès Buz.
A tout de rôle, tous nos dirigeants ont éte élus pour brader la santé publique et vendre le système aux grands groupes d'assureurs et à Big Pharma.

Taratata ! j'aurais du suivre mon idée et devenir esthéticienne auto-entrepreneuse ( et proposer des massages , pardon ! des modelages , à 80 € ) et tenir tête à mes parents qui voulaient un médecin et ont du se contenter d'une kinée ( classée 10ème/ 2000 candidats au concours d'entrée à l' IMK , tout de même ).

22/08/2020 - 21:32:43

Pseudo : Abkco

@kiloukilou : tes parents désiraient que tu sois médecin ? J ' en connais un autre à qui ceci est survenu : un père devenu hostile et agressif , et qui m' a interdit de refranchir le seuil de la maison familiale.
N ' en suis pas mort, mais les parents pensent devenir toxiques, et même lethaux !!!!!

26/08/2020 - 23:32:34

Pseudo : Abkco

Erratum : " peuvent " ( devenir toxiques).



28/08/2020 - 12:35:42

Pseudo : bardamu

Tu vois bien Mireone, tu veux savoir comment devenir kiné et comme réponse tu reçois des lamentations...reste ingénieur...

30/08/2020 - 10:33:28

Pseudo : pilote56

bonjour
avis d'un ancien qui travaille toujours ( 65 ans) à temps plein comme un malade.abkco et blob ont parfaitement raison
j'attends 67 ans pour toucher ma retraite:2000euros par mois en bossant 60 heures semaine pendant plus de 40 ans
ensuite le programme est de continuer de travailler en faisant des remplas pour completer ma retraite
pour info ma femme à eu la mauvaise idée d'élever les enfants bilan retraite de 520 euros par mois
donc bien réflechir avant de signer
je confirme notre prof est amenée à disparaitre car aucune combativité ,je sais de quoi je parle ayant été président de section départementale du snmkr durant plusieurs années.

citez moi une profession qui accepte un blocage de ses honoraires pendant plus de 20 ans sans réagir et ne me parler pas des fameux bilans un os à ronger pour flatter notre ego .

en bref nous sommes champions toutes catégories de baisser de pantalon et l'état l'à bien compris
sur ce bon dimanche


ps:je fais partie de ces gens sans parents et héritage à venir!!!!

30/08/2020 - 15:13:17

Pseudo : meredith

je ne sais pas comment tu as fait pilote56 pour arriver à un niveau de pension aussi faible .

moi les simulations ( j'ai 61 ans ) de la carpimko ne donnent 2000€ à 62ans et jusqu'à 3000 si je pars à 67 .

alors j'ai aussi bossé beaucoup mais tu nous dis 60h par semaine pendant 40 ans , je ne comprends pas .

30/08/2020 - 18:26:04

Pseudo : Abkco

@meredith : 2000 E à 62, et 3000 E cinq ans plus tard : ????? : ce ne serait pas plutôt 300 E
de + ?

30/08/2020 - 18:49:03

Pseudo : meredith

@Abkco . avant 64ans j'ai une décote par année de moins sur le taux plein et après 64ans une surcote par année supplémentaire .

donc 2000€/ mois à 62ans et 3000 /mois si départ à 67 je confirme .

30/08/2020 - 18:49:36

Pseudo : meredith

bien entendu chaque cas est différent .

30/08/2020 - 19:03:21

Pseudo : pilote56

a meredith
je débute mes journées à7h30 et je termine à 20h je ne prends pas de pause à midi je mange mon sandwich sur la route en allant faire mes doms ! et je bosse 5 jours semaine

pour le montant de la retraite soit la carpimko s'est trompée en ce qui me conçerne mais je ne pense pas je cotise en moyenne 10.000 euros par an.
si d'autres confrères ont des simulations cela m'interesse car j'aimerai que l'erreur soit dans le bon sens par contre je crois savoir que la retraite moyenne d'un kiné est de 1300 euros

peut ètre les grossesses changent elles la donne?

30/08/2020 - 20:07:46

Pseudo : meredith

non aucune grossesse.
le souci c'est que la plupart d'entre nous ne sait pas comment fonctionne le système par points de la carpimko .

c'est un système individualisé qui à la fin est le reflet de l'ensemble de ta carrière . je dois bien avouer que j'avais , à l'époque , cotisé à la classe facultative F qui donnait droit à plus de points mais qui me faisait cotiser à un niveau plus élevé .

donc oui j'ai fait un effort financier dans mes 1ers années ( les classes facultatives n'existent plus depuis le debut des années 2000) . je vais en récolter le résultat à la retraite .
chacun fait ses choix .

30/08/2020 - 22:29:47

Pseudo : ph.collas

Il ne faut pas écouter tous ces défaitistes. Peut-être certaines Régions peuvent donner des bourses d'études sous réserve d'une installation. A voir.

30/08/2020 - 23:05:15

Pseudo : Peg

@pilote56 mon collègue a 61 ans il a fait ses simulations ça tombe comme toi. Un peu moins de 2000 euros si il arrête à 67 ans.
Pour info on bosse comme toi 5 jours sur 7 10 à 12h heures par jour.

31/08/2020 - 06:53:34

Pseudo : jphi

Je viens de faire une simulation sur le site de la Carpimko (un peu inquiété par les chiffres que vous annoncez)
J'ai presque 62 ans, et moi aussi j'ai cotisé dés le début de mon activité libérale à la classe F.

La simulation me donne:

Retraite à 62 ans : 2251€/mois
à 65 ans : 2776€/mois
à 67 ans : 3117/mois

D'autre part, pour ce qui est de la retraite de notre conjoint, s'il ne travaille pas:
Il est possible d'adhérer au régime des conjoints collaborateurs.
Je l'ai fait pour mon épouse et ça mettra un peu de beurre dans les épinards !!!

31/08/2020 - 10:52:11

Pseudo : meredith

merci Jphi d'avoir confirmé les chiffres que j'avais annoncé

31/08/2020 - 21:57:27

Pseudo : Peg

Mon collègue n'a pas fait de simulation sur le site de la carpimko, il a reçu son relevé de carrière avec ses droits.
Du boulot de ses 17 ans jusqu'à ses 37 années de libéral.
Êtes vous sûrs que les simulations de la carpimko soient fiables ??...

31/08/2020 - 23:06:17

Pseudo : meredith

étant donné qu'il ne me reste plus qu'une année avant de pouvoir prendre ma retraite les simulations sont extrêmement réalistes et proches de la réalité .

31/08/2020 - 23:08:48

Pseudo : drhouse

@peg : forcément avec 37années de cotisation il est impossible d'avoir une retraite à taux plein à 62ans .pour ceux nés en 1958 ( 62ans en 2020) il faut minimum 41,5 annuités .

01/09/2020 - 07:24:14

Pseudo : Peg

@drhouse ça doit être ça ! Mon collègue est né en 1958.

01/09/2020 - 11:02:22

Pseudo : nath.tv

mon mari a fait cela. Il est passé d'ingénieur à podologue pour son plus grand bonheur. Les 2 premières années avaient été financé en partie par le chomage, les 2 dernières par la région (ça permettait de payer l'essence et les frais d'école). J'ai financé le quotidien par contre...

02/09/2020 - 08:01:15

Pseudo : bloc

Pilote 56 on se trouvera ds même situation , je ne suis pas encore en retraite , si un jour je la prends, j aime pratiquer , je réduirai mon activité ....
C est mon épouse aussi qui a élevé nos 3 enfants aussi et maintenant se trouve ds une tranche d âge où elle ne trouvera plus rien d intéressant . Avec 14h/J sur 5 jours difficile de faire autrement qd on a une famille , s était sa conception ... aujourd'hui , on prévoit .
Une satisfaction aucune de nos filles n a fait kiné. .. une aurait été pourtant attirée et certainement douée. Mais la profession est trop incertaine. Donc les 3 ingenieurs ds l industrie . ..

Feldenkrais + Technique Alexander (0 réponse)22/08/2020 - 16:09:32

Bonjour à tous,

Je cherche à m'instruire sur la méthode Feldenkrais et la Technique Alexander. Certains kinés sur ce forum auraient-ils de bonnes ressources? Je cherche en particulier des vidéos pédagogiques.

En vous remerciant d'avance,
Har
Lire la suite...

Répondre Pseudo : hsac0

Bonjour à tous,

Je cherche à m'instruire sur la méthode Feldenkrais et la Technique Alexander. Certains kinés sur ce forum auraient-ils de bonnes ressources? Je cherche en particulier des vidéos pédagogiques.

En vous remerciant d'avance,
Harold

formation kiné du sport (7 réponses - 11/08/2020)02/05/2018 - 12:35:17

Bonjour, je suis en train de me renseigner sur les differentes formations en kiné du sport.Celles qui me tentent pour le moment sont celle de kinésport à strasbourg et celle de la SFMKS à font romeu.
Quelqu'un aurait il fait ces formations?Ou d'autres d'ailleurs?Pourri
Lire la suite...

Répondre Pseudo : le sportif

Bonjour, je suis en train de me renseigner sur les differentes formations en kiné du sport.Celles qui me tentent pour le moment sont celle de kinésport à strasbourg et celle de la SFMKS à font romeu.
Quelqu'un aurait il fait ces formations?Ou d'autres d'ailleurs?Pourriez vous donner un avis et un retour d'experience sur les formations que vous avez suivi en donnant eventuellement le lieu, les points positifs négatifs, le contenu, ce qui vous plu/déplu et ce genre de chose afin que je puisse avoir un apercu et un réél avis de ceux qui ont effectués les formations.En vous remerciant d'avance.

14/05/2018 - 09:32:50

Pseudo : Suzette

Pour ma part en K3 on a eu un TP avec 2 intervenants qui ont monté un organisme et j'avais bien aimé leur approche de traitement global.
J'ai donc fais une formation chez eu à strasbourg sur la thérapie manuelle osteo, c'est top et je trouve assez orienté sport aussi..

Leur organisme c'est MKNGformations

Voila :0)

17/05/2018 - 07:51:12

Pseudo : chainesmusculaires

evite itmp sport, le niveau est faible
kinesport est la référence, ssk a l'air pas mal non plus...
de toute façon, il faudra faire une formation en thérapie manuelle après pour compléter ;)
bon choix

10/08/2020 - 19:54:57

Pseudo : Loulou

Bonjour 👋
Est ce que tu as pu avoir des infos sur cette formation. Ou l’as tu faites depuis le temps ? Elle m’intéresse et j’aimerais avoir des retours
Merci bonne soirée

10/08/2020 - 21:07:14

Pseudo :

Bonsoir,
J'ai un fils de 14 ans passionné de sport. Nous ses parents kinés tous les deux lui avons dit: ne fais pas kiné, c'est une profession qui se transforme (nous sommes restés polis!), ne fais pas staps, trop de monde, pas de travail à l'arrivée.
Fais une école de commerce en sport (SMS, AMOS, Université, Audencia, et d'autres encore), tu travailleras dans un esprit sport sur un plan commercial.
Qu'en dites-vous?
Merci pour vos interventions,
Mélanie.

11/08/2020 - 15:07:14

Pseudo : desordre

Kinesport, la référence au niveau tarif, t' as pas plus cher! Au niveau qualité pas certain que ce soit la référence.

11/08/2020 - 19:55:15

Pseudo : drhouse

moi j'avais fait la formation en kiné du sport à la fac de médecine de Bobigny

11/08/2020 - 22:35:38

Pseudo : Peg

@drhouse moi aussi !

Formation kine du sport (0 réponse)10/08/2020 - 16:36:39

Bonjour !
J’aimerais faire une formation kine du sport, j’hésite entre plusieurs organismes : SSK, Kinesport, SFMKS(a font romeu).
Avez vous déjà fait l’un de ces formations? Quelles sont vos retours ?

En vous remerciant
Bonne journée
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Loulou

Bonjour !
J’aimerais faire une formation kine du sport, j’hésite entre plusieurs organismes : SSK, Kinesport, SFMKS(a font romeu).
Avez vous déjà fait l’un de ces formations? Quelles sont vos retours ?

En vous remerciant
Bonne journée

dry needling (9 réponses - 02/07/2020)28/06/2020 - 13:12:09

Bonjour,

Je souhaite faire une formation sur le dry needling.

Pour les kinésithérapeutes qui sont formés ou qui connaissent cette pratique, pourriez-vous me recommander une formation parmi celle qui sont proposer en France ou en Belgique ?

Etant donné
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Mel14

Bonjour,

Je souhaite faire une formation sur le dry needling.

Pour les kinésithérapeutes qui sont formés ou qui connaissent cette pratique, pourriez-vous me recommander une formation parmi celle qui sont proposer en France ou en Belgique ?

Etant donné que c'est une formation non prise en charge par la sécurité sociale:

La proposez-vous aux patients moyennant une prise en charge de leur part ou utilisez-vous cette technique dans vos soins classiques avec remboursement sécu?

Merci d'avance pour vos réponses.
Melissa

29/06/2020 - 19:10:23

Pseudo : masoeur

parmi celle qui sont PROPOSER en France ou en Belgique ?

Avec ton niveau en orthographe essaie plutôt la formation Dry Martini...

29/06/2020 - 19:29:18

Pseudo : Abkco

Kinésithérapie : soigner le mouvement.

Que vient faire le dry needling ici?
Attention aseptie ! Certain de respecter ceci ??

29/06/2020 - 20:56:22

Pseudo :

t'es pas sympa ma soeur, t'es pas indulgente, car sur 4 lignes d'écriture, il n'y a qu'une faute d'orthographe: c'est pas beaucoup!
d'autres parmi nous sont capables d'en faire au moins deux par ligne, et des bien pires que ça.
je sais bien, pour des dinosaures comme nous, ça fait mal, mais ça a commencé il y a plus de 40 ans, il faut un peu de tolérance: mel14 aurait une note tout à fait correcte en dictée de nos jours.
Je ne dis pas que j'approuve, mais "faute fait loi" quand on en est à ce point: même les articles de journalistes sont égrenés de fautes.
tout fout l'camp!

29/06/2020 - 21:25:29

Pseudo : Abkco

Mel 14 : j ' espère que cette formation dispense des connaissances solides, et que ce n' est pas une n ieme soupe commerciale.

Reste à charge des patients : à condition d ' avoir DÉJÀ obtenu des résultats ( inverifiable ), et avec tact et mesure .
La classe serait de proposer une participation, excepté aux patients économiquement modestes : par ex patients ALD ou CMU ( oui, oui !, j' entends déjà les protestations...)

Certains jeunes collègues proposent des
soins " complémentaires " aux techniques kiné
classiques, qu' ils pratiquent avec un savoir faire seulement relatif.
Cordialement.

30/06/2020 - 17:40:17

Pseudo : masoeur

Depuis leur actitude pendant la crise du covid je n'ai plus de patience avec mes collègues...

30/06/2020 - 17:51:03

Pseudo : Abkco

@ma sœur : moi, c envers les patients : on bosse pour des clopinettes, et on prend des risques pour eux, qui viennent qlq fois passer le temps chez le kiné.
Pas tous, loin s ' en faut...

30/06/2020 - 21:54:25

Pseudo : nikitwo

Depuis quand on a le droit de piquer en tant que kiné ?

01/07/2020 - 00:28:36

Pseudo : Abkco

@niki2 : très pertinent !!!!!!! : certains
petits chéris se prennent pour des acupuncteurs, ah ah ah.
Leur maîtrise des prises de mob passive est déjà approximative ( constat ).
Veulent péter plus haut que leur cul.

La kiné n ' est déjà plus assez bien pour eux.
Kinésithérapie = soigner le mouvement.

02/07/2020 - 05:43:29

Pseudo : Mel14

Merci pour vos réponses.

Master 2 ? (15 réponses - 02/06/2020)31/05/2020 - 18:42:36

Bonjour,

Notre diplôme serait reconnu Master 1 depuis quelques années ; pourriez-vous me dire quels sont les master 2 que l'on peut intégrer sans passer le master 1? Je cherche depuis un certain temps mais rien trouvé jusqu'à maintenant. Je précise que
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Mobe

Bonjour,

Notre diplôme serait reconnu Master 1 depuis quelques années ; pourriez-vous me dire quels sont les master 2 que l'on peut intégrer sans passer le master 1? Je cherche depuis un certain temps mais rien trouvé jusqu'à maintenant. Je précise que je suis diplômé depuis plusieurs années donc non concerné par les master simultané aux études mk.
Merci de votre aide

31/05/2020 - 19:01:30

Pseudo : Victory

Ingénierie des métiers de la rééducation
http://ilis.univ-lille.fr/index.php?id=258

La question, c'est plutôt que veux tu faire ?

01/06/2020 - 09:03:10

Pseudo : Mobe

Merci @Victory

Je connaissais ce master. Le problème j'ai bien l'impression que c'est le seul et habitant en région parisienne ça sera un peu compliqué de suivre...
Intéressé par l'ergonomie

01/06/2020 - 17:37:42

Pseudo : Peg

Bonjour Mobe,
J'ai bien compris ta question mais quel intérêt particulier pour le Master 2?
J'ai passer un DU en indemnisation et réparation des dommages corporels en foad avec la faculté de Toulouse ( je suis en île de France ) niveau Master 2 c'est à dire que pour la plupart ( juriste, avocats ), on a reconnu notre équivalence par notre cursus.
Donc formation vraiment top et de très bon niveau.
Mais au final tu as juste un DU que tu peux cependant faire valider par le CNO.

01/06/2020 - 19:09:58

Pseudo : Drhouse

et tu en fais des expertises judiciaires Peg ?

01/06/2020 - 19:15:14

Pseudo : Phy 55

Tant mieux pour certain(e)s qui ont du temps à perdre : ça passe le temps....

01/06/2020 - 20:38:40

Pseudo : Peg

@drhouse je ne suis inscrite sur aucune liste pour l'instant car je vais changer de région et que pour s'inscrire auprès d'une cour d'appel elle doit dépendre de ton domicile !
@phy 55 faut vraiment être étroit d'esprit pour penser que c'est perdre du temps. ..et oui je suis une fille !!
Une petasse qui a passé une année à en chier face à des avocats aguerris dans le domaine, qui a fait des rencontres magnifiques tant avec les profs qu'avec mes collègues de promo !
Nous n'étions que 2 dans le domaine para médical un ergo et moi.
J'ai appris une tonne de choses que je mets à profit dans mon exercice au quotidien.
J'ai aidé dans leurs procedures des patients concernant leur AT, leur MP, les infections nosocomiales. ...
J'ai une dame qui est venue me remercier parce que j'ai fait le dossier de son mari pour l'amiante et qu'elle touche des tunes alors que malheureusement depuis il est décédé. ..
Ça ne me passe pas le temps ça occupe mon temps. .et gratos alors ta condescendance tu te la mets ou je pense....

01/06/2020 - 20:43:56

Pseudo : Peg

@drhouse n'en déplaise à certains l'expertise judiciaire c'est l'avenir.
Les tribunaux sont débordés et font appel à des sapiteurs ( dont nous faisons partie).
Il y en a deja quelques uns sur la CA de Versailles, zéro en Rhône-Alpes la où je veux aller, juste une infirmière et un toubib.

01/06/2020 - 21:49:29

Pseudo : Phy 55

@Peg : Quand tu vas voir un avocat, c 'est
gratos ?
Syndrome Mère Teresa.
Bravo quand même pour l' altruisme.

01/06/2020 - 22:12:10

Pseudo : Peg

Ça me va!
J'ai appris, je transmets. ..
Quand je serai inscrite sur les listes on verra !..
J'essaierai de me faire payer. ..Bien que l'état ne soit pas forcément un bon payeur !..
En tout cas pour l'instant je m'éclate c'est un plus rapport au lombalgique chronique à 16.13!
je ne gagne pas plus mais je m'amuse.
Et toi tu joues à quoi ?

01/06/2020 - 22:24:18

Pseudo : Phy 55

@Peg : je tente, sans être formé à la psy, aussi d ' écouter les patients , et de leur apporter parfois au-delà du 16, 13 E insatisfaisant.
Me permets de te conseiller : " Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les thérapies manuelles" ( titre approximatif) :
et arnaques des formations, parfois sectaires :
fascia thérapies, micro kiné...
Encore mieux qu ' un polar !))

01/06/2020 - 22:53:58

Pseudo : Phy 55

Titre : " Tout ce que vous n ' avez jamais voulu
savoir sur les thérapies manuelles"
par PINSAULT et MONVOISIN.

02/06/2020 - 00:30:50

Pseudo : Sonny

Victory, est-ce que le master que tu mentionnes permet ensuite de faire de la recherche en kinésithérapie ? Le titre "ingénierie des métiers de la rééducation" ça claque mais est-ce que la coquille est vide ? Si on veut faire avancer la profession il nous faut faire de la recherche par nous-même pour gagner en autonomie car si on attend après les médecins... Ils n'ont pas les même objectifs que nous.
Sinon Peg je comprends Phy55 même s'il a volontairement pris un ton provocateur. J'en ai fait des formations. Ça a été et les formations restent pour moi une bouffée d’oxygène pour m'extraire de la routine mais désormais j'aspire à plus de reconnaissance et notamment financière. Assez de se former encore et toujours sans retour sur investissement. Entre moi et un autre kiné jamais formé, aucune différence sur la fiche de paie. Après on peut toujours oser un petit D.E mais on a toujours une pointe de culpabilité et une épée de Damoclès au dessus de nos têtes. Ça suffit de jouer les mères Thérésa. Il nous faut aussi des pratiques avancées en kinésithérapie.

02/06/2020 - 07:27:43

Pseudo : Victory

@Sonny
Je ne connais pas personnellement ce master, j'en ai entendu parlé car c'est en partenariat avec mon ancien IFMK. Ça peut se faire en doublon avec la K4 ou en formation continue.
Apparemment, on choisit un UE en ergonomie ou en recherche, et un deuxième UE en management ou en recherche. Le but premier était justement de pouvoir ouvrir à la recherche ou à un doctorat, mais comme ce master est récent, je ne sais pas si certains l'ont déjà fait.

02/06/2020 - 07:50:04

Pseudo : Sonny

Merci pour ces précisions Victory.

02/06/2020 - 08:22:32

Pseudo : Mobe

Pour ne pas sortir du sujet svp, connaissez vous d'autres master directement accessible en master 2 pour kiné parce que soit disant notre DE est reconnu master 1 depuis plusieurs années.
@Peg : Master 2 car reconnu comme niveau d'études et possibilité de continuer si envie, contrairement aux différences DU. Exemple : 1 master d'ergonomie aura plus de reconnaissance qu'un DU ergonomie

Pas seulement pour les ondes de choc... (7 réponses - 20/05/2020)20/05/2020 - 04:59:59

Bonjour, je reprends un thème évoqué ces jours derniers :
celui de proposer aux patients, avec " tact et mesure" un
supplement de soins, moyennant modique supplement hors
remboursement caisse + mutuelle, et pas seulement pour les ondes de choc ( déjà vu
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Phy 55

Bonjour, je reprends un thème évoqué ces jours derniers :
celui de proposer aux patients, avec " tact et mesure" un
supplement de soins, moyennant modique supplement hors
remboursement caisse + mutuelle, et pas seulement pour les ondes de choc ( déjà vu 4 E de + / séance)!

Ceci en fonction des formations suivies , et en toute transparence : affiche salle d ' attente.

Il ne s' agit pas de soins à 2 vitesse, mais des soins
complémentaires, validés par des formations, en plus de
la version standard ( et parfois bâclée) des soins en
Cabinet.

L ' idée est de promouvoir la qualité, et notre survie.

Piste de réflexion !!

20/05/2020 - 11:24:26

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Ce n'est pas une question de possibilité, tu peux sans problème proposer des dépassements d'honoraires, je l'ai fais des années et mon cabinet était pourtant plein à craquer... jusqu'au jour où j'ai eu en face de moi 2 ou 3 patients qui avait besoin et envie de me voir mais qui louvoyaient pour les RDV, voulaient les remettre au mois prochain, espacer les séances, etc. Après conversation plus approfondie il est apparut que ce pourtant modeste dépassement d'honoraire (2 ou 4 euros par séance) leur posait déjà problème et grévait leur budget du mois. Certaines personnes sont à 50 ou 100 euros près pour bouffer ou payer leur EDF, et ce n'est pas qu'un mythe ou une question de coiffeur/manucure. Alors, participer à mettre en place cette "médecine du riche" qui excluait de facto certains patients, ça ma énervé et j'ai cessé mes dépassements. Et je te parle d'une histoire vieille de plus de 15 ans...

Nous sommes totalement coincé. La Sécu nous a mis dans une situation morale intenable en jouant honteusement sur nos bons sentiments (comme pour les infirmières) ; soit on travaille au salaire horaire d'un coiffeur (et bien moins en vérité) soit on participe à exclure du soin la population la plus fragile économiquement de notre société. Après - et je ne pose aucun jugement de valeur - chacun fait son choix.

20/05/2020 - 12:08:17

Pseudo : Phy 55

@C ' est demain : cette piste
de réflexion n' aurait pas pour corollaire d' exclure quiconque des soins, et surtout pas les
patients les plus modestes.
Et ma formulation était peut-etre à préciser : la version de soins " standard", est, dans certains
Cabinets, bâclée.
Tout dépend du standard de qualité que l ' on s' impose, et que l ' on prodigue à ses patients :
le jour et la nuit, pour 3 Cabts à 5 kms les uns
des autres.
Par ailleurs, les pedicures pratiquent un dépassement par rdv de 6 à 8 E.
Mais exact aussi que leurs soins ne donnent pas lieu à remboursement par cpam, excepté
pour certains patients en A. L. D.
Enfin, et je partage ton point de vue sur les budgets à l ' euro prêt, nous avons tous constaté des patients qui dépensent en... autres budgets parfois relatifs, même si
les besoins de chacun sont spécifiques.

20/05/2020 - 12:13:41

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

N’oublies pas non plus que l’URSSAF cogne TRÈS fort sur les dépassements d’honoraires, le taux de cotisations n’étant plus le même...

20/05/2020 - 12:52:40

Pseudo : Phy 55

@C2mains :) : ah bon.....

20/05/2020 - 12:58:02

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Tu te souviens de la petite case "montant des dépassement d'honoraires" sur ta DS PAMC ? Eh ben elle n'est pas là pour faire de la figuration. Derrière il y a une grosse massue...

20/05/2020 - 13:11:18

Pseudo : Victory

Très exactement un taux à 9,75% au lieu de 0,10% pour l'assurance maladie.

Au fait, qu'en est-il advenu des kinés de Paris qui se sont fait rappelés à l'ordre par la CPAM pour les DE systématiques ? on en a plus parlé ?

20/05/2020 - 13:40:59

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Oui, mais il n’y a pas que la maladie...

(9 réponses - 27/03/2020)26/03/2020 - 00:16:29

Bonjour,
Je suis actuellement étudiante en 4ème année d'école d'ingénieur en génie urbain. Or, j'envisage peut-être de me réorienter une fois diplômée. Je préfère changer de voix le plus tôt possible que de pa
Lire la suite...

Répondre Pseudo : ckenymis

Bonjour,
Je suis actuellement étudiante en 4ème année d'école d'ingénieur en génie urbain. Or, j'envisage peut-être de me réorienter une fois diplômée. Je préfère changer de voix le plus tôt possible que de passer plusieurs année dans un métier angoissant, qui ne me plaît pas, mal rémunéré...
Grâce aux passerelles disponibles, je pourrais rentrer directement en deuxième année de kiné. Or, j'aimerais avoir le ressenti de vrais professionnels sur ce métier :

- rénumération en libéral ?
- beaucoup de débouchés pour travailler en tant que collaborateur en libéral ?
- si vous pouviez faire un autre métier, lequel ?
- les inconvénients de votre métier ?

Je vous remercie

26/03/2020 - 01:35:19

Pseudo : Geo-la-fripouille

Je suis très surpris de cette passerelle, je ne vois pas le rapport entre le génie urbain et la santé et plus précisément la kinésithérapie... Tu risques d’avoir de sacrées lacunes en anatomies, techniques de base de kiné etc. Mais bon soit, j’essaie de répondre clairement et rapidement à tes 4 questions :

- Relative par rapport à tes espérances, besoin, valeurs... en gros tu peux espérer un taux horaire BRUT de 36 à 40€. Soit un net (attention très variable...) de 16 à 20€ de l’heure.
- Oui, pour le moment.
- Alors là tout dépend des gens... Pour ma part je resterais dans la santé ou alors complètement autre chose, artisan je pense...
- Protection sociale nulle, par exemple avec la crise du covid-19, les cabinets sont fermés et donc, nous sommes en quasi vacances forcées. Nous ne gagnons pas notre vie. Pas de congés payées, retraite minable, rémunération au taux horaire faible.......

26/03/2020 - 06:12:35

Pseudo : gv

Voix ????
Vilain pour un/une 4ème année

26/03/2020 - 09:34:21

Pseudo : ABG

Bonjour,
Il n' y a que le mot passerelle en commun avec les 2 formations ! il faudrait repasser par PACES cela serait plus logique , ensuite être capable d'avaler tout le programme de 1ère année de kiné par vous même ; vous avez la capacité de travail ! c'est surprenant que votre première préoccupation première soit la rémunération et non la vocation pour un métier ! Dommage nous travaillons avec du vivant comme dirait un de mes copains agriculteur .
Bon confinement !

26/03/2020 - 09:45:25

Pseudo : Yves MKDE

Comme dit Géo la Fripouille, je ne comprends pas cette passerelle car vous aurez d'énormes lacunes de plus il vous faudrait valider les examens de fin de première année sans l'avoir suivie or c'est un concours puisque le nombre de places pour les changements de filière est limité et que beaucoup de candidats sont auditeurs libres de ces cours pour se préparer (voir l'école ENKRE à Saint Maurice, 94410, qui les accueille).
Géo vous a donné l'ordre de grandeur des salaires mais c'est guère mieux en libéral : l'acte de base est à 16,13€, 20% à rendre au titulaire et 60% de charge reste 5€ par acte (parfois un peu plus) et il y a tous les temps administratifs, comptables, ménages, etc. Si vous choisissez ce métier pour l'argent, vous faites erreur. Mais il est vrai qu'il y a du travail (sauf en ce moment "corona" sans CDD/intérim et cabinet fermé sans revenu de remplacement) mais est-ce un travail intéressant ou comme vous souhaitez le pratiquer ?
Mon but aujourd'hui est d'être chauffeur routier car je quitterai le métier dès que possible mais cela ne concerne que moi. Les contrôles fiscales, les emmerdes administratives, les heures de travail libéral (il n'y a de liberté que dans le nom), l'ennui salariat (petits chefs, cancaneries, dictature des patients, paroles/actes) me pousse hors du métier que pourtant j'aime.

26/03/2020 - 18:22:56

Pseudo : bloc

Notre fille ,après avoir validé son diplôme d ingénieur informatique nous a annoncé la même chose ... difficile réorientation. ... en reflexion mais ça nous fait mal au ventre ... pour l instant elle a trouvé un travail dans son domaine . Elle verra par la suite .

26/03/2020 - 21:50:30

Pseudo : menu

j'ai eu une assistante qui avait quitté son métier d'ingénieur en je ne sais plus quoi car tout simplement elle n'y trouvait pas d'intérêt. Elle a passé le concours kiné ce qui n'est pas rien 10 ans après le bac, elle pensait qu'elle vivrait heureuse ainsi. Elle est toujours kiné, toujours pas heureuse à 45 ans, trouve qu'elle gagne peu, et rame avec ses deux gosses (le mari est au smig). Si elle avait gardé son premier métier, elle s'en serait beaucoup mieux sortie, peut-être pas plus heureuse, mais mieux payée.
Ce que je veux dire, c'est que tu ne règles pas tes problèmes en changeant d'adresse ou de métier: ton histoire te suit si tu ne la changes pas toi-même. C'est un peu bêta, mais on en est toujours là, tu inventes ta vie ou pas, et finalement, ton métier importe peu.
Quant au fric, on voit bien en ce moment qu'il ne représente pas grand chose...
Mais bon, je parle comme ça, j'ai 55 ans et des changements d'adresse! en tout cas, mon métier me plaît, c'est le principal avec la famille ou les amis.
Tâchez de bien vous porter.

26/03/2020 - 22:33:15

Pseudo : Mag56

Bonjour,
Plutot d’accord avec menu, pourquoi vouloir vous reconvertir alors que vous n’avez pas encore exercé votre métier? Comment savez vous que ce sera angoissant? Ca dépend pour qui vous travailler j’imagine...
Vous devriez prendre en compte l’évolution de carrière, il faut savoir que dans le métier de kinesitherapeute il n’y en a pas vraiment. Bien sur il y a la formation continue ou la possibilité d’être cadre en salariat, mais on reste en général au même niveau ( et même salaire)
Attendez un peu avant de vous poser ces questions.

27/03/2020 - 12:50:47

Pseudo : masoeur

finis tes études et pars faire le tour du monde, travaille dans des fermes, dans des bistrots, baise beaucoup, galère un peu, c'est facile actuellement avec les applis d'internet, à mon époque il n'y avait pas autant de facilités...ça va te faire mûrir et te donner des idées, la vie ce n'est pas le métier qu'on fait, on n'est pas le métier qu'on exerce...t'auras le temps le reste de ta vie pour t'emmerder comme ingénieur ou comme kiné, n'attends pas que ton métier illumine ta vie, c'est toi qui doit illuminer ton métier et tout ce qui t'entoure...ceci dit je m'en fous des tracasseries existentielles des gamins paumés.

27/03/2020 - 12:52:40

Pseudo : gv

excellent le post!!!!!

Physiorama - 15 rue René-Guy Cadou - 35740 Pacé - physiorama@physiorama.com
Siret : 431 826 635 00036